Actualités

Zelda: Tears of the Kingdom a fuité sur des sites de piratage, et Nintendo est maintenant dans une guerre contre la taupe avec des streamers

Photo of author

Publié par Dylan Lafarge

Publié le

Les copies vendues tôt ont maintenant fait leur chemin vers des sites pirates, des commutateurs piratés et des émulateurs.

The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom est à l’état sauvage.

Au cours du week-end, des copies physiques de Tears of the Kingdom semblent être tombées entre les mains des acheteurs deux semaines avant la date de sortie prévue le 12 mai. Des photos de l’édition collector sont apparues sur 4chan, tandis qu’au moins deux exemplaires du jeu surgi sur la place de marché en ligne Mercari. La fuite s’est maintenant étendue aux flux sur Twitch, Discord et des sites de streaming plus petits, car les premiers joueurs partagent de brefs aperçus du jeu avant que leurs flux ne soient brusquement mis hors ligne.

GamingTest.fr a identifié ce qui semble être des copies piratées de Tears of the Kingdom sur plusieurs sites torrent en suivant les liens de 4chan, partagés dans un format de fichier compatible avec les déchirures de cartouche Switch. Nous ne pouvons pas confirmer que ces fichiers sont authentiques, mais étant donné la prolifération des flux, il est presque certain que le jeu est déjà distribué illégalement. Il existe également au moins une archive des cinématiques pré-rendues de Tears of the Kingdom liées, bien qu’au format .webm sans audio.

Cette archive sera probablement mise hors ligne par une grève des droits d’auteur de Nintendo avant longtemps. Jusqu’à présent, les flux ne semblent être en ligne que pendant quelques minutes sur Kick et Trovo, utilisant souvent le titre de blague « jouer à Horizon » – un rappel de Horizon Zero Dawn de Sony sorti quelques jours avant Breath of the Wild. Bien que beaucoup plus petite que Twitch, aucune de ces deux plateformes de streaming n’est exactement souterraine : Kick a été lancé ces derniers mois par le streamer controversé Trainwreck comme une alternative conviviale au jeu à Twitch, tandis que Trovo appartient à Tencent.

Selon Kotaku, les flux Tears of the Kingdom sont également apparus dans un lieu plus privé : les serveurs Discord. L’un des plus grands a déjà été fermé. Mais avec près de deux semaines complètes avant la sortie, les équipes d’application des droits d’auteur de Nintendo vont avoir beaucoup de travail devant elles.

Plusieurs affiches de 4chan ont également mis en ligne des captures d’écran et de courtes vidéos de Tears of the Kingdom fonctionnant dans l’émulateur Switch Ryujinx, fonctionnant entre 20 et 30 fps. Un autre apparaît pour montrer le jeu jouable sur un Steam Deck. Cela semble répondre à notre question de savoir si Tears of the Kingdom sera jouable via l’émulation dès le premier jour. Mais les deux émulateurs Switch Ryujinx et Yuzu maintiennent des positions anti-piratage strictes, ce qui signifie qu’il est peu probable que des correctifs pour l’un ou l’autre des émulateurs ciblent directement Tears of the Kingdom avant sa sortie officielle. Les serveurs Discord des deux émulateurs ont actuellement des avertissements rouges en gras dans leurs sujets de canal :

« Il est interdit de demander du contenu protégé par des droits d’auteur (Firmwares/Jeux/Keys/Shaders) », déclare Ryujinx.

Celui de Yuzu est encore plus simple : « Le piratage n’est pas autorisé. »

Aucune étiquette pour cette publication.