Company of Heroes 2 – PC

2 juillet 2013, par , 1 Commentaire

En 2006, Relic nous avait plongés au cœur du jour J et de la Bataille de Normandie grâce à un fabuleux jeu nommé Company of Heroes. 7 ans plus tard, son successeur nous plonge au cœur du front de l’Ouest, à partir de la Bataille de Stalingrad jusqu’à la Chute de Berlin.

Nous suivrons les aventures du Lieutenant Isakovich au milieu des combats intenses du Front de l’Ouest. C’est le début de la défaite allemande à Stalingrad, ce qui nous entraine a commencé la campagne solo en nous faCompany of Heroes 2 - 1miliarisant avec le Gameplay de base. Nous sommes sur les rives de la Volga, au milieu des conscrits nous commandons 2 unités de Troupes de chocs soviétiques. Pour cette première mission, nous sommes directement plongés dans un scénario d’assaut où nous devons progresser sur la map tout en nettoyant diverses lignes de défenses allemandes jusqu’à ce que les Allemands battent en retraite. Dès la seconde mission, le scénario change complètement car, dans ce cas, nous nous retrouvons face à une attaque allemande et devons organiser une retraite, ce qui nous montre que Relic a très bien varié le style de mission, car plus tard, même si ces dernières  seront des assauts de grande envergure, nous aurons la possibilité de jouer plusieurs styles de scénarios différents tels que : des escortes de tanks, des sauvetages de troupes en plein milieu d’un blizzard, des sabotages, des captures de matériels ennemis, etc.

Relic nous offre un gameplay innovant grâce à la mise en place d’un système météo jouant un énorCompany of Heroes 2 - 2me rôle sur l’infanterie : le blizzard. Effectivement, quand l’infanterie se retrouve prise au piège dans le blizzard sans être abritée, ni à proximité d’un feu, elle meurt tout simplement de froid, ce qui a un impact énorme sur la façon de progresser. La neige a un impact aussi sur la progression, une fois en déplacement sur des zones enneigées. Mais ce qui est le plus impressionnant sur les maps hivernales, c’est la gestion de la glace. A force que les blindés lourds passent dessus, on peut la voir se craqueler de plus en plus et engloutir un blindé à n’importe quel moment. On peut aussi en profiter et placer des charges explosives ou des mines afin de faire disparaitre un blindé ou une unité ennemie. La campagne solo va durer plusieurs dizaines d’heures au travers de 14 missions ainsi que 18 scénarios du côté du Théâtre de Guerre. Celui-ci nous offrira la possibilité de faire des scénarios qui n’auraient pas pu être intercalés historiquement dans la campagne solo. Cette partie du contenu nous offre divers scénarios, que ce soit en solo ou en coopération. Ce qui apporte encore un peu plus à l’immense contenu solo de ce jeu. Le reste du gameplay est fort ressemblant, voir identique, au précédent opus. Capture de points stratégiques afin de récolter de l’essence, des munitions, et des points d’effectifs. Malheureusement, dans ces campagnes, nous ne pouvons commander l’armée allemande.

Mais ce jeu est un jeu multijoueur avant tout. Nous pourrons y passer des heures en ligne, contre l’IA ou d’autres joueurs, dans des batailles épiques allant du 1vs1, jusqu’au 4vs4. Ce qui est un peu dommage, c’est que nous n’avons pas droit à du free-for-all, ce qui veut dire que nous ne pouvons pas mélanger russes et allemanCompany of Heroes 2 - 3ds. Un système d’expérience a été mis en place, ce qui nous permet de débloquer différents skins pour nos armées et de nouveaux généraux. Ces derniers nous offrirons la possibilité d’utiliser des Cooldown (petit bonnus du style : frappes aériennes, réparations de char, etc etc) en cours de partie. En multijoueur, 2 scénarios sont disponibles. Le premier : la domination où simplement, plusieurs points stratégiques à tenir seront présents sur la carte le maximum de temps possible, et en plus grand nombre que ceux de l’ennemi. Le deuxième scénario est simplement un combat à mort, où il faudra détruire la base ennemie entièrement.

Cet opus n’a pas que des qualités. Nous pouvons voir un déséquilibrage entre les deux nations. Effectivement, les russes ayant des unités peu coûteuses, se retrouveront vite en surnombre en débutCompany of Heroes 2 - 4 de partie, mais une fois que les allemands auront la possibilité de sortir des blindés lourds, ils seront presque invincibles. Le comportement des troupes peut parfois faire défaut. Une unité peut très bien se faire massacrer sans broncher. Le Dézoom n’est pas optimal non plus. Un peu plus n’aurait pas fait de tort. Mais ces défauts sont tout petits par rapport à l’amusement que nous pouvons prendre grâce à ce jeu.

En conclusion

15/20 Graphismes : Bien que le moteur graphique ait été un peu retravaillé, nous ne voyons pas une grosse évolution par rapport à son précédent opus.

16/20 Bande-son : Les effets sonores sont très bien faits mais sont trop appuyés par rapport au jeu.

17/20 Jouabilité : Les différents styles de scénarios nous offre une véritable immersion sur le front de l’Ouest. L’ajout des maps hiver est un véritable atout au gameplay. Nous sommes très vite adaptés au gameplay, mais le niveau de difficultés sera de plus en plus élevé au niveau des missions.

18/20 Durée de vie : Le contenu solo nous offrira des dizaines heures de jeux, à travers la campagne soviétique et le Théâtre de Guerre.

17/20 Multijoueur : Des batailles épiques nous attendent en ligne, même si le léger déséquilibrage est présent. Le système d’XP met son petit grain de sel dans ces parties. C’est ainsi que nous pourrons nous retrouver avec des joueurs qui auront un avantage grâce, uniquement, à leur niveau d’expérience.

18/20 Scénario : Le scénario colle très bien à l’historique et la diversité des missions nous offre une immersion totale.

Note générale : 16/20

Company of Heroes 2 est une référence pour le jeu de stratégie. Il nous offrira d’autant plus de très bonnes heures de jeux en solo qu’en ligne. C’est un immanquable pour tous les fans du genre.

A propos de l'auteur:

Articles relatifs

Un commentaire

  1. Chado 26 octobre 2013 à 10 h 03 min

    Ce n’est pas le front de l’Ouest mais le front de l’Est !

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.