The Incredible Adventures of Van Helsing – PC

1 juin 2013, par , Pas de commentaires

Le célèbre chasseur de vampires, Van Helsing, n’a pas connu énormément d’adaptation en jeux vidéo et film. Un film est sorti en 2004, ainsi que l’adaptation de ce dernier en jeux vidéo sur PS2 et Xbox, mais dans les deux catégories c’est loin d’être des chefs d’œuvre inoubliable. Les développeurs de chez Neocore Games (King Arthur, Crusaders) dépoussièrent le mythe dans un jeu hack & slash. Avec les ténors tels que Diablo, Titan Quest, Torch Light, et beaucoup d’autres, réussira-t-il à trouver sa place parmi eux ? La réponse est oui ! 

L’histoire se déroule au 19e siècle dans les pays de l’Est. Vous incarnez le fils de Van Helsing, qui doit sauver Borovia des griffes de créatures maléfiques et autres robots, lâchés par des scientifiques fous. Mais Van Helsing ne sera pas seul. Il sera accompagné de Katarina, un fantôme qui est voué à protéger la famille de chasseur de vampire. Le scénario est plutôt développé pour un jeu hack & slash. Chose très réussie, c’est que les deux principaux protagonistes se parlent souvent, et surtout avec humour. Le jeu est truffé d’humour noir et de clins d’œil en tout genre, par exemple Excalibur ou encore Le Seigneur des Anneaux. De plus les doublages anglais (pas de VF) sont très réussis, surtout pour Katarina, qui a un petit accent fort sympathique.

the_incredible_adventures_of_van_helsing

Boom !!!

Une chose qui risque de décevoir, c’est qu’il n’y a pas de classe de personnage comme souvent dans un jeu hack & slash. On incarne juste Van Helsing. Mais finalement, compte tenu de l’histoire et de la progression du personnage, on se dit que c’est logique, et que cela n’est pas grave. Au niveau du gameplay c’est du hack & slash pur jus. On massacre des monstres par dizaine tous les cinq mètres, on gagne de l’expérience, on résout des quêtes annexes, etc. Les sensations de combats sont certes un peu molles, mais c’est toujours un plaisir de voir un ennemi exploser sous un coup critique. Mais ce qui est surtout intéressant c’est au niveau de l’arbre des compétences. Et même si ce n’est pas Path of Exile au niveau des possibilités, il est tout de même très fourni. Dans l’arbre des compétences on peut développer des aptitude de guerrier mystique (corps à corps), chasseur occulte (distance), ou buffs et auras. Chaque nouvelle aptitude permet d’être amélioré avec trois nouvelles compétences liées à la même action. Ses compétences là, se déclenchent quand on les remplit de « rage », qu’on gagne en tuant des ennemis. Cela donne un côté tactique, en fonction des adversaires qu’on a en face de nous. Les buffs et auras sont des compétences actives ou passives, qui rajoute encore plus de diversité aux compétences de base. Sans oublier d’autres aptitudes qu’on peut débloquer en effectuant telles ou telles actions. Bref vous façonnez vraiment votre personnage comme vous le voulez.

Lady Katarina n’est pas en reste. En plus de pouvoir augmenter les points de pouvoirs et de compétences, vous pourrez également choisir le comportement qu’elle aura. Va-t-elle plutôt attaquer les ennemis plus forts ? Plus faible ? Attaquera-t-elle plutôt au corps à corps, à distance, ou vous procurez 10 % de protection en plus, mais dans ce cas vous combattrez seul. Chose très pratique, c’est que vous pouvez choisir ce que Katarina va ramasser comme objet, vous facilitant la vie. En l’envoyant vendre le butin acquis pendant les combats, vous pourrez lui donner l’ordre d’acheter des potions de mana ou soins. Bref, elle n’est pas là pour rien, et s’avère très souvent utile. Mais qui dit hack & slash, dit loot. Vous ramasserez énormément d’épée, de fusil, double pistolet en tout genre, etc. Mais comme dans tous les jeux du genre, attendez-vous à avoir beaucoup de doublons dans votre inventaire. Les armes et armures peuvent être améliorées grâce à l’essence, obtenue pendant les combats. Vous trouverez toujours des vendeurs, des forgerons et autres alchimistes pour améliorer votre matériel. Mais sachez que les meilleurs objets se récupèrent dans les plus hauts niveaux de difficulté. En parlant de difficulté, elle est plutôt bien dosée. Même en normale vous n’hésiterez pas à fuir face à une horde d’ennemis. Le challenge est au rendez-vous (surtout à partir de difficile), et le jeu comporte un mode hardcore, où la mort est définitive.

the incredible adventure of van helsing test

Certains environnements sont réussis

La durée de vie est de 15 heures environ, si on prend bien notre temps à inspecter chaque map de fond en comble. Malheureusement il ne comporte pas de new game + ce qui est dommage pour un jeu du genre. Un mode coopératif jusqu’à 4 joueurs est présent, mais ne fonctionne pas de la manière voulue. En plus de ne pas avoir beaucoup de joueurs sur le réseau, le jeu bug souvent, et les lags sont présent. Mais les développeurs travaillent dessus et ont déjà proposé un patch qui corrige le multijoueur.

The Incredible Adventure of Van Helsing est tout simplement un jeu sorti de nulle part, mais qui a pourtant tout d’un grand. Les graphismes sont fort réussis pour un jeu à petit budget. Loin d’un design cartoon comme Torch Light, TIAOVH propose un univers steampunk/gothique, qui lui va comme un gant. Les différents lieux visités sont d’ailleurs variés, et ont une excellente ambiance. Cela passe notamment par la bande-son du jeu, de grande qualité, avec certains thèmes dont on ne se lasse pas d’entendre. En plus de pouvoir faire face au ténor du genre, il se paye le luxe d’être proposé à 15€. À ce prix-là, il n’y a aucune hésitation.

15/20 Graphismes : Van Helsing s’en sort admirablement bien. Plutôt joli à regarder, il séduit par son univers steampunk, ainsi que l’ambiance générale.

16/20 Bande son : Les musiques sont plutôt variées et collent parfaitement à l’univers. Les doublages anglais sont d’excellentes qualités et les répliques entre Van Helsing et Katarina sont très amusantes.

16/20 Jouabilité : Le gameplay est d’une grande richesse, avec un système de compétence intéressant. Les combats se montrent tactiques, et très plaisants. Et pour varier le gameplay, vous aurez également des phases de tower defense. De plus, Katarina se montre vraiment utile durant l’aventure, ne figurant pas comme un simple « pet » qui se promène avec nous. Bref, une réussite.

15/20 Scénario : Le scénario de Van Helsing s’en sort un peu mieux que la concurrence dans le genre hack & slash. On suit avec plaisir les aventures de notre chasseur de vampire et de Lady Katarina.

14/20 Durée de vie : Entre 12 et 15 heures si l’on ne traverse pas le jeu tête baissée. C’est dommage, car les autres jeux du même genre offrent souvent des durées de vie astronomique. Mais pour 15€ c’est acceptable.

12/20 Multijoueur : Pour le moment, le multijoueur n’est pas opérationnel à 100%. Cela va s’améliorer au fil du temps, mais pour le moment il n’est pas très jouable. Mais pour le mode en lui même c’est de la pure coopération comme on en voit souvent dans les jeux hack & slash.

Note générale 15/20

Voilà une excellente surprise de la part de Neocore Games. Avec un budget limité, le jeu arrive à tenir tête, face à d’autre hack & slash et en plus fait mieux sur certains points. Si vous êtes en manque de massacres à la chaîne dans un univers plutôt original, vous pouvez l’acheter les yeux fermés.

A propos de l'auteur:

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.