Playstation All Stars Battle Royale – PSVITA/PS3

26 janvier 2013, par , Pas de commentaires

Après la lutte sanglante face à Sega, Nintendo a affaire à Sony et sa Playstation. La lutte est intense et Big N compte surtout sur ses grandes figures tel que Mario et Link pour résister. Super Smash Bros est un atout de poids et ils l’ont bien compris dans le camp adverse. Donc, quand on tente d’égaler un jeu de baston par un jeu de baston, ça donne ça : Playstation All-Stars Battle Royale.

Qualifier ce jeu de plagiat de SSB serait un peu exagéré. Certes, il y a une multitude de ressemblance, notamment le concept : on prend des grandes figures de la Playstation comme Ratchet & Clank, Jack, Big Daddy ou encore Nathan Drake et on les force à se battre dans des décors tirés de leurs univers à grand coups de super pouvoirs, d’armes démesurées et on sème un ou deux items par ci par là (également pris de leurs mondes), mais la ressemblance s’arrête ici, vraiment.

Le niveau de Little Big Planet est sans cesse modifié. Les adeptes des imprévus et du changement vont adorer

En effet, le but du jeu n’est pas d’envoyer valdinguer les ennemis hors de l’arène mais de leur faire subir un Super : un coup surpuissant. Pour cela, il faut remplir une jauge en donnant des coups tout en ramassant des orbes d’énergie tombé de vos “punching-balls” d’adversaire. Chaque personnage possède 3 Super différents. Le premier étant le plus faible et le plus handicapant vous obligera généralement à l’activer en regroupant vos ennemis pour faire le plus de dégâts possible. Le deuxième, en général, donne la possibilité de bouger pour attaquer les ennemis et le troisième déclenche une cinématique et c’est le festival, vous donnant généralement la possibilité de terrasser au moins une fois chaque ennemi.

Est-ce suffisant pour contrer la bande à Mario ? Peut-être pas. Il faut dire que le jeu n’offre pas énormément de possibilités : un mode arcade avec quelques cinématiques pour donner un semblant d’histoire à chaque personnage, un mode « épreuve » qui consistera à relever des défis avec nos petits-bonhommes (il s’agit généralement d’infliger des Super sous certaines conditions comme « ne pas prendre de coup » ou « 10 avant la fin du temps imparti »), un mode VS pour castagner l’ordi et un mode en ligne pour se battre contre d’autres joueurs… Ah mais bien sur, il faut utiliser le wifi, les détenteurs de la vita 3G ne pourront donc que consulter leurs stats s’ils tentent d’utiliser leur console sans une connexion wifi.

Oh mon dieu ! Un Metal Gear ravage la ville ! MAIS REVEILLE-TOI BON SANG !

Et pour donner un semblant de « rpg », les personnages disposent d’un système de lvl up qui débloque des bonus de personnalisation (choisir une voix, un costume, une pose de victoire…). Pour un jeu de combat avec 20 personnages (plus d’autres à venir… en DLC), il faut avouer que c’est pas énorme. Même le système de cross play (en clair, les versions ps3 et Vita sont compatibles pour des combats) ne suffira probablement pas à convaincre les joueurs de se détourner de Super Smash Bros. Enfin, on en dit du mal mais ça reste un jeu assez sympa à jouer et on retrouve avec plaisir des icônes de Sony comme Kratos, Raiden ou Dante (oui enfin… le Dante du nouveau DMC). Les graphismes sont plutôt bien réalisés et les musiques sont agréables à l’oreille.

Un des Super de Dante le fait passer en mode Devil Trigger. De sacrés douleurs en perspective.

Le gameplay est bien pensé et la jouabilité abordable (une touche pour le saut, 3 touches d’attaque différentes à combiner au joystick, une touche de protection et la possibilité de narguer les adversaires, sans compter la possibilité d’attraper l’ennemi). Si un autre épisode est à venir, espérons qu’il sera meilleur encore et introduira plus de possibilités.

 

En conclusion :

13/20 Graphisme : On est loin des jeux haute définition, mais le travail est bien conçu et puis c’est sympa de voir les décors changer brusquement à l’apparition d’un Metal Gear.

13/20 Bande son : Les musiques sont, évidemment, tirés des différents opus mais un petit couac assez bizarre vient descendre la note : si vous avez la VF, vous entendrez Jak, Ratchet, Drake et autres parler français, mais… Raiden et Dante parlent encore Anglais (faut dire que les jeux n’étaient pas encore sorti quand PABR a été publié)

15/20 Jouabilité : Il faut savoir s’adapter à chaque personnage, mais le gameplay reste facilement abordable après un passage dans la salle d’entrainement.

X/20 Scénario : Chaque personnage a un ersatz d’histoire pour le mode arcade, mais ce n’est pas assez pour mettre une note dessus.

13/20 Durée de vie : Le jeu a vraiment été conçu pour le multi : les quelques bonus à débloquer en solo sont peu intéressant et tous les persos sont disponibles d’emblée. Si vous espériez transpirer des heures durant, manette en main, pour débloquer tous les personnages et terrains, vous pouvez oublier… sauf si vous avez la même motivation pour les bonus de personnalisation de ces derniers.

16/20 Multijoueur : C’est vraiment le principal argument de ce jeu. Tant que vous (et vos adversaires) avez une bonne connexion, vous ne devriez pas avoir de problème. Un système de classement a été élaboré pour que vous puissiez prouver à chacun que vous êtes le meilleur. Pour plus d’équité, le classement change à chaque « saison ».

Note générale 14/20

Pour un (premier?) jeu de combat Super Smash Bros Like, Sony a fait du bon boulot mais on est loin de ce qui fait le succès de SSB. Trop pensé pour le multijoueur, pas assez de possibilités et encore moins de challenge pour le jeu en solo, ce titre ne ravira que les adeptes de la marave à distance.

A propos de l'auteur:

J'aime partager mes passions avec les gens. Je suis chargé de vous apporter des news toutes fraiches et des tests de jeux vidéo. Je me chargerais des consoles de jeu en général.

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.