Halo 4 – Xbox 360

11 novembre 2012, par , 1 Commentaire

Lors de la conférence E3 2011 de Microsoft, le géant Américain a clôturé son exercice de communication par l’annonce d’Halo 4 et d’une nouvelle trilogie du même nom. Le constructeur a créé un studio pour s’occuper de cette dernière. C’est donc 343 Industries qui a la lourde tache de succéder à l’excellente série de Bungie. Un exercice compliqué où il va falloir concilier tradition et modernité pour proposé un jeu dans l’ère du temps et aux sensations d’antan. Enfilez vos combinaisons de Spartan pour une virée dans l’espace !

Alors que nous avions laissé le Master Chief pour mort à la fin du 3ème opus, il revient en forme dans cet épisode qui n’omet pas Cortana, l’intelligence artificielle qui suit le héros depuis le premier Halo. Dès les premiers pas on se rends compte de la première nouveauté, c’est beau ! Alors que la série n’était pas réputée pour la qualité de ses graphismes, 343 Industries a développé un nouveau moteur graphique. Effets de lumière saisissants, distance d’affichage profonde et fluidité parfaite au service d’un FPS futuriste. Mission réussie, Halo 4 surclasse son prédécesseur direct à savoir Reach et se paye le luxe de se placer parmi les plus beau jeu de la machine. Nous retrouvons donc Cortana qui nous évacue d’une capsule réfrigérée où notre héros dormait paisiblement. Coup du sort nos protagonistes vont se retrouver aspirés par une mystérieuse force sur une planète assez particulière, Requiem. Il s’agit du berceau des Forunners, une civilisation antique qui aura pour diverses raisons scénaristiques l’envie de vous exterminer. Et vous l’aurez compris, un nouvel ennemi va s’ajouter au répertoire du Master Chief. Bénéficiant d’un design surréaliste mais non moins plaisant, les Prométhéens adoptent une attitude assez défensive. En effet les bougres pourront être soutenu par des drones aériens et n’hésiterons pas à se mettre à couvert ou se téléporter pour éviter les assauts répétés. Les combats deviennent donc plus stratégiques et par conséquent moins frénétique et c’est hélas ce qui était une des grande force de la série. De plus l’arsenal d’armes Forunners est assez pauvre et surtout très peu efficace. Ne désespérons pas les Covenants seront toujours de la partie, les combats avec ses derniers sont toujours aussi savoureux et dynamique avec pour cet opus la possibilité de courir (vraiment très appréciable solo comme en multi). Halo n’as pas non plus tout perdu de sa superbe car on retrouve les phases ouvertes ou libre au joueur d’utiliser les véhicules à disposition comme le célèbre Wartog mais aussi un méca dévastateur. Le titre progresse aussi au niveau de la narration, plus prenante ou l’histoire entre Cortana, l’IA de John qui devient amnésique pour ne pas dire cinglée et débouchera sur des situations assez inattendues. Plus spectaculaire Halo 4 est aussi plus sombre que ses ainés notamment grâce à un jeu de couleur moins vives. Le coté un peu barré des Convenants a totalement disparu et fait place a une sorte de tension souvent palpable au long de l’aventure. Un parti pris assumé et pour le coup le soft gagne en maturité et ce n’est pas forcement pour nous déplaire. La bande son sublime à merveille l’ensemble que ce soit dans les cinématiques, les combats ou même les menus, 343 Industries propose des morceaux de haute volée qui rendent certains affrontements incroyablement intense.

Le scénario est plutôt convenu et il faudra environ sept heures pour venir à bout de la campagne en mode normal. Évidement les différents modes multijoueurs coopératifs et compétitifs rehaussent considérablement la durée de vie sachant que les joueurs plus acharnés pourront tenté la campagne en légendaire et si cela ne leur suffit pas, il est encore possible d’activer les crânes (des malus que l’on choisit en début de mission). Concernant la coopération, la campagne est jouable jusqu’à 4 joueurs que ce soit sur le Xbox Live ou en local. Notez qu’il est possible de mélanger jeux local et en ligne, concrètement il est possible de lancer une partie en écran splitté avec d’autres joueurs issus de sa liste d’amis et toute les configurations sont possible. En plus de la campagne qui a d’avantage d’intérêt à être parcourue de la sorte, le Spartan Ops fait sont apparition en tant que remplaçant du Baptême du feu. Il s’agit de missions annexes à la campagne jouable jusqu’à 4. Au nombre de cinq lors du lancement, ces missions seront offertes de manière hebdomadaire par le développeur. Pour l’instant gratuites, on imagine que d’ici quelques semaines il faudra mettre la main à la poche. Cela dit, ce mode à l’intérêt de proposer des missions courtes mais très intensives et haletantes. Passons au gros de Halo 4, le compétitif, qui s’est imposé au sein de la communauté comme une alternative de choix aux jeux de guerre moderne pour ne citer personne. On retrouvera une tripoté de maps pas mal fichues et surtout bien équilibrées. On fera avec des modes classiques et quelques nouveautés sympa comme une capture de zone avec la possibilité d’ériger des sorte de bases défensives. Mais 343 Industries n’as pu s’empêcher de mordre à la pomme aussi juteuse soit elle. Malheur, Halo 4 s’inspire (sur quelques points) de Call of Duty avec la création de classes et d’un atout bonus. De plus après un certain nombre de kill on pourra commander une arme ou un nouveau bonus surpuissant. Même si les fans risquent de crier au scandale il faut se faire à l’idée que Halo 4 se doit d’être dans l’ère du temps. Quoi qu’il en soit, ce mode brille par sa diversité et ses sensations bien particulières. De plus le mode Forge permettra à la communauté de façonner son expérience en modifiant les cartes ainsi que les règles du jeu et en les faisant partager via l’option prévue à cet effet.

En conclusion

18/20 Graphisme

Le nouveau moteur graphique de la série sublime Halo 4 et le hisse directement dans le top 5 des jeux les plus beau de la machine. Doté d’une atmosphère plus sombre très réussie Halo 4 nous transporte dans un univers qui n’aura de cesse de nous émerveiller. Notons un framerate très stable même en écran splitté.

14/20 Bande son

Les bruitages des armes sont similaires à ceux des précédent opus, sans être mauvais ils ne sont pas des plus convaincants. Quant aux musiques, chères à la série de Microsoft elle sont une fois encore très réussies et permettent une immersion totale mais on regrette l’absence de certains thèmes bien connus des anciens épisodes.

14/20 Jouabilité

Le contrôle du Master Chief et aussi immédiat qu’intuitif et les sensations de tir sont très bonne. Les affrontements avec nouveaux ennemis ne sont pas aussi jouissive qu’auparavant car moins frénétiques. Concernant le level design il s’avère plus fermé qu’auparavant et les phases en véhicules aussi intéressantes soit elles sont peu nombreuses qu’on aurait pu l’espérer.

16/20 Durée de vie

La campagne de Halo 4 est plutôt courte, il faudra environ 7 heures pour terminer la campagne en normal. S’ajoute à cela le mode Spartan Ops qui occupera les joueurs quelques heures supplémentaires et surtout les parties compétitives d’une incroyable richesse. Notamment grâce à la Forge qui permet de modifier les maps afin de créer de nouveau modes exclusifs de et le faire partager. On regrettera l’absence du Baptême du Feu dans cet opus.

16/20 Scénario

L’histoire est très prévisible mais la qualité de la narration apporté par le développeur permet aux joueurs de se sentir plus concernés surtout face à la relation entre Cortana et John.

 

Note générale 15/20

343 Industries relance de très belle manière une série qui pêchait parfois par son manque de modernité. Sans bouleverser les codes de Halo en travaillant sur la mise en scène la narration et les graphismes, le développeur à réussit son pari même si titre n’est pas exempt de défauts. Dommage que les Prométhéens adoptent un style trop passif et noircissent un peu le tableau. Coté multi on se retrouve avec un contenu riche et varié qui satisfera la majorité des joueurs.

  • Voir la fiche du jeu - Halo 4

A propos de l'auteur:

Articles relatifs

Un commentaire

  1. loulou 18 mai 2013 à 10 h 31 min

    je voudrais savoir si on peut jouer par exemple avec un amis qui vient jouer chez moi,avec une 2eme manette,peut jouer à coté de moi comme ça,sans abonnement gold.C’est possible?

    Merci à ceux qui m’aideront.

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.