Test Mechanic Escape – PC

11 avril 2014, par , Pas de commentaires

Mechanic Escape sort enfin dans sa version finale, l’occasion pour nous de vous parler pleinement de ce sympathique die and retry à la sauce Super Meat Boy.

Ce point d'exclamation n'augure rien de bon

Ce point d’exclamation n’augure rien de bon

Si vous n’avez vu ni la preview, ni la vidéo réalisée sur ce jeu, il vous faut savoir que Mechanic Escape est un jeu simple et sans innovation basé sur un contexte simple : votre personnage doit atteindre l’arrivée du niveau sans mourir… et bien évidemment, rien n’est facile dans ce jeu vidéo entre les pièges et les grosses créatures qui vous courent après. Votre petit téléviseur (car ce monde est habité par des appareils anthropomorphes, les téléviseurs devant lutter contre de gigantesques entités mécaniques qui les persécutent) n’a pas toujours le temps de souffler et doit en plus ramasser ses petits compagnons sur la route. Pour ce faire, il dispose de toute une panoplie de mouvements comme le double saut, le saut mural, se balancer sur une corde, glisse, etc. Voici pour le résumé global du jeu.

Chaque poursuivant a sa petite particularité. Lui, c'est tirer des missiles

Chaque poursuivant a sa petite particularité. Lui, c’est tirer des missiles

La prise en main est simple : que ça soit au clavier ou à la manette, vous avez juste besoin de faire bouger votre personnage de gauche à droite et le faire sauter. Tout est simple et instinctif dans les mouvements qui sont intuitifs et les explications sur les panneaux très claires, ce qui ôte presque toute prise de tête avec le gameplay… presque car il ne sera pas rare de se sentir frustré car le monstre vous aura rattrapé parce que, plutôt que sauter sur la plate-forme, votre personnage aura fait un saut mural sur le petit pixel de mur qui vous séparait de votre destination, ô rage. Outre la course-poursuite (qui devient plus stressante que dans la démo car un rythme cardiaque rapide se fera entendre à l’approche du monstre, ce qui génère un stress chez le joueur qui se mettra alors à filer droit sans réfléchir), la collecte des téléviseurs peut être effectuée à travers les niveaux : il y a 50 petits téléviseurs et 5 gros. Ces derniers suivent le personnage quand il les collectes mais ne vous méprenez pas : ce ne sont pas des vies pour vous sauver de la mort et de l’obligation de tout reprendre depuis le début. On ignore pourquoi ces grosses télés vous suivent comme ça car, tout comme les petits téléviseurs, ils sont là pour le score, mais aussi pour débloquer des skins (les gros téléviseurs, pas les petits). Autre ajout à la version finale : un compteur de mort pour chaque niveau sera là pour vous rappeler le nombre de crise de nerfs que vous avez subi depuis votre dernière victoire, histoire de vous rappeler de prendre rendez-vous chez un psychologue passé votre 1 000e destruction de clavier. C’est une exagération toutefois car le jeu est loin d’être prise de tête. Pas difficile sans être enfantin, le jeu offre une difficulté bien dosée pour contenter une public large. Il faudra attendre le niveau 3 pour réellement commencer à s’arracher les cheveux (pour l’exemple, vous pouvez regarder la vidéo réalisée sur notre site pour ce jeu lors du test de la démo).

Le décor vous servira parfois à progresser, mais certains passages ne sont pas évidents

Le décor vous servira parfois à progresser, mais certains passages ne sont pas évidents

Graphiquement, c’est très beau. Les couleurs n’agressent pas les yeux, les mouvements des personnages sont fluides et les décors enchanteurs. La musique nous plonge bien dans l’ambiance malgré le fait qu’elle ne change pas d’un niveau à l’autre mais d’un monde à l’autre (ce qui est un peu dommage pour la variété musicale). Pour la durée de vie, il y a 80 niveaux en tout (20 par monde), ce qui vous offrira environ 4 heures de jeu pour finir à la va-vite et une ou deux de plus pour un petit 100%, ce qui est plus qu’honorable pour le prix du jeu. Au final, c’est un petit jeu old school bien sympathique qu’on nous propose et qui nous offre de belles heure intenses devant notre écran avec un plaisir simple même si dénué de scénario et d’originalité.

En conclusion :

14/20 Graphisme : Les graphismes sont chatoyants sans agresser les yeux et les mouvements des personnages sont fluides, rien à redire sur ce point.
13/20 Bande son : Malgré la qualité auditive des bande-sons, le manque de variété musicale devient un point noir : à trop entendre les musiques, on finit par s’en lasser.
15/20 Jouabilité : Les commandes sont simples et les explications claires. Toutefois, on aura souvent un accès de rage quand notre personnage fera un saut mural sur un simple pixel de mur avant qu’on n’arrive sur la plate-forme.
16/20 Durée de vie : Très honorable pour son prix, vous en avez pour au moins 3 heures à compléter les 80 niveaux et pus pour le finir à 100%

A propos de l'auteur:

J'aime partager mes passions avec les gens. Je suis chargé de vous apporter des news toutes fraiches et des tests de jeux vidéo. Je me chargerais des consoles de jeu en général.

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.