Test 10 second ninja – PC

15 mars 2014, par , Pas de commentaires

Il y a quelque temps, nous vous avions présenté la preview de 10 second ninja, un petit jeu indépendant qui saura sans doute éveiller l’intérêt de speed-runners. La note n’aura peut-être pas rendu justice à la vraie valeur du jeu. Maintenant que nous disposons de la version définitive, il est temps de juger s’il est définitivement digne d’intérêt

Si le vrai HItler savait faire ça...

Si le vrai Hitler savait faire ça…

Si vous avez lu notre preview, vous en savez déjà pas mal sur le jeu : 10 seconds ninja est un jeu dont le but est de finir chaque tableau en moins de 10 secondes avec pour seuls outils un katana et 3 shurikens. Pour progresser dans le jeu, il est nécessaire d’obtenir le plus d’étoiles possible (3 étoiles par tableau), à obtenir en finissant le plus vite possible chaque niveau. Le jeu est divisé en mondes se composant d’un certain nombre de tableaux classiques (tuer tous les ennemis de la map par tous les moyens) plus un niveau de boss (également à finir en 10 secondes). Voilà pour les grandes lignes de ce que l’on a pu tirer de la preview. À présent, nous sommes en mesure de vous dire qu’à chaque changement de monde, la difficulté montera d’un cran, non seulement car les tableaux seront plus ardus, mais aussi, car débloquer le niveau du boss (qui nécessite un certain nombre d’étoiles) sera plus compliqué. À titre d’exemple, le boss de la forêt était simple à débloquer : il suffisait d’avoir au moins une étoile de chaque niveau + 2 autre (donc finir 2 niveaux avec deux étoiles ou un avec 3 étoile) et on était en mesure de l’affronter. Le boss du canyon (le 2e monde) demandera 3 étoiles de plus (en comptant celles de la forêt et du canyon réuni), ce qui sera plus compliqué à fournir vu que les tableaux seront plus complexes. D’autant plus qu’à chaque changement de monde, une nouvelle notion sera à assimiler par exemple le fait que des blocs tombent si on leur marche dessus, signe qu’il ne faut pas traîner, mais également que ce qui se trouve sous les blocs peut être tué (oui, il s’agit bien de robots) pour ne citer que ça. C’est une idée intéressante qui vous incitera ainsi à bien observer le terrain et réfléchir au meilleur plan avant de vous lancer.

Parfois, une épée et 3 shuriken ne suffisent pas...

Parfois, une épée et 3 shuriken ne suffisent pas…

Le jeu est vraiment intéressant, mais difficile. Glaner les étoiles est un véritable défi à compter du 2e monde et pour obtenir la 3e étoile, la précision du joueur doit vraiment se faire au pixel. Si vous avez un bon pc sans ralentissement (les ordinateurs bas/moyens de gammes sont à éviter, car la présence de 4/5 ennemis entraînera un ralentissement du jeu, même avec des outils pour libérer la ram et ce sans compter les éventuelles animations décoratives). Néanmoins, cette difficulté rejoint le principe des die and retry qui font le bonheur de chacun dans l’univers de l’indépendant. Après tout, le principe est le même : recommencer jusqu’à obtenir le meilleur résultat possible. Toutefois, du fait de la manière dont il a été conçu et au vu du peu de mondes disponible (5 mondes plus un bonus), boucler le jeu ne demandera qu’un petit quart d’heure si vous réussissez chaque niveau avec 3 étoiles du premier coup, ce qui ne concerne qu’une minorité de joueurs bien sûr. Par conséquent, en comptant tous les essais, vous est parti pour 2 heures pour voir la fin de l’histoire. L’histoire en question étant présente uniquement pour la petite blague entre deux mondes : une armée de robot nazi, dirigé par Robot Hitler, tente de dominer le monde et le seul obstacle à leur réussite est un ninja. L’humour dans les cinématiques est bon enfant et loin d’être vulgaire, tiré des dessins animés de notre enfance (les looney tunes pour la référence) avec une légère touche de moderne (une référence à Twitter par exemple). Certains riront, d’autres pas, tout dépend de si vous avez le rire facile ou non. En tout cas, il est difficile d’aborder la profondeur du scénario tant il est peu présent. À ce propos, nous noterons que, malgré la présence de la langue française, celle-ci a été mal incorporée. En effet, les accents ne sont pas pris en compte dans le texte, en résulte que donc que les lettres françaises telles que “é”, “è”, “ç” et “œ” n’existent pas et laissent des trous dans le mot. Certains trouveront peut être également le français assez approximatif, réalisé avec l’aide de google traduction, mais pour le peu que ça change au scénario…

Moi aussi ça me réchauffe le cur...

Moi aussi ça me réchauffe le cur…

Les graphismes du jeu sont corrects, les animations sont fluides et jolies. On regrettera peut être le manque de détail du décor dans les cutscenes qui se résument souvent à des persos sur un fond noir avec potentiellement un ou deux accessoires (banderoles, gâteaux, etc.), preuve une fois encore qu’on ne joue pas à ce jeu pour l’histoire. Les musiques sont agréables, des thèmes tout à fait ninja (des musiques d’instrument à cordes pincées, façon orientale) et représentent bien les ninja et le système du jeu : rapide et furtif. Le jeu coûte 7,99€ sur Steam et c’est là que le bât blesse : à ce prix, le jeu aurait mérité plus de contenu. Vous aurez vite fait de comparer ce jeu à une appli smartphone en matière de contenu et de nombre de niveaux, au point même de vous demander si vous n’allez pas le trouver sur Apple Store d’ici un mois. Pourtant, le jeu mérite qu’on le remarque, car il est vraiment excitant et addictif. Vous vous prendrez à réessayer chaque niveau avec acharnement, vous serez frustré à chaque fois qu’il manquera un centième de seconde pour obtenir les 3 étoiles, mais la fierté de les voir vaudra toute les peines du monde que vous aurez eu à subir pour les avoir.

En conclusion :

15/20 Graphisme : Simple et sobre avec un petit côté cartoon, on n’en demande pas plus sinon un peu plus de détail dans le décor des cutscenes déjà trop peu mises en avant.
14/20 Bande son : Entraînantes et sobre, chaque musique illustre bien son thème et l’ambiance ninja.
14/20 Jouabilité : La maniabilité du personnage est agréable à prendre en main, mais la difficulté est énorme (mais c’est voulu donc on pardonne)
13/20 Scénario : Délaissé au profit du gameplay, l’histoire est simple et peu profonde, mais les blagues bon enfant font parfois mouche.
12/20 Durée de vie : Trop courte pour les professionnels, un petit quart d’heure sera nécessaire pour boucler tous les niveaux. Si vous êtes un joueur lambda, vous en aurez pour beaucoup plus longtemps. Enfin, le plaisir de jouer sera là malgré tout.


A propos de l'auteur:

J'aime partager mes passions avec les gens. Je suis chargé de vous apporter des news toutes fraiches et des tests de jeux vidéo. Je me chargerais des consoles de jeu en général.

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.