Test The Banner Saga – PC

6 février 2014, par , Pas de commentaires

L’année 2014 a commencé et déjà on bave devant les gros titres à venir comme les prochains Super Smash Bros, Mario Kart, Assassin’s Creed et bien d’autres encore. À côté de ça, le marché de l’indépendant n’a de cesse de se développer. Nous vous avions déjà parlé de “The Banner Saga” lors d’une preview presse. Le jeu étant à présent sorti en version définitive, revenons donc sur celle-ci.

Le champ de bataille, parfaitement lisible

Le champ de bataille, parfaitement lisible

The Banner Saga est une tactical RPG, autrement dit un jeu de gestion de troupe à répartir sur un échiquier pour affronter un groupe ennemi. Chaque unité aura ses propres stats, forces et faiblesses et vous devrez donc les déployer de façon stratégique pour vous assurer la victoire sans trop pâtir de vos erreurs. Le système de combat est assez simple à comprendre passé les tutoriels et après avoir fait quelques combats, bien qu’on regrette que le nombre de types d’unités soit limité à quatre (l’archer, le défenseur, le géant et le guerrier). Le gameplay diverge quelque peu des grands standards que sont Fire Emblem et Final Fantasy Tactics afin de ne pas trop faire “copier-coller” sur eux : certes le jeu est sur un damier et chaque unité a ses propres caractéristiques, mais le système a ses côtés uniques : une jauge de compétence que vos unités se partagent pour utiliser leurs coups spéciaux par exemple ou encore une jauge de protection pour chaque pion qui réduira les dommages reçus, moyennant une baisse de cette jauge qu’il vaut mieux utiliser avec parcimonie afin de ne pas se retrouver totalement vulnérable devant les plus féroces adversaires.

Les géants prennent plus de place sur le terrain mais sont les plus bourrins

Les géants prennent plus de place sur le terrain, mais sont les plus bourrins

Mais le jeu ne repose pas uniquement sur les combats : vous devrez également veiller au bien-être de la troupe avec laquelle vous voyagez et gérer les ressources tout en ayant affaire à des choix qui peuvent s’avérer cruciaux : au cours de vos voyages, vous interagirez souvent avec d’autres personnes au cours d’évènements, vous aurez parfois un petit groupe qui demandera à vous rejoindre (ce qui signifie à la fois renfort et bouche de plus à nourrir), des bandits opportunistes et d’autres évènements encore qui vous demanderont de bien réfléchir avant de choisir, car chaque décision a son lot de conséquence. L’histoire est par ailleurs captivante pour peu qu’on maîtrise l’anglais (car sachez que le jeu est en anglais intégral et que certaines cinématiques ne disposent pas de sous-titre, ce qui est fort dommage non seulement pour les gens ne maîtrisant que l’anglais lu, mais aussi pour les sourds-muets) : vous suivez l’histoire de deux caravanes en plein exode dans un monde glacé où humains et Varls (des géants à cornes) cohabitent et doivent fuir des êtres de pierres menaçant leurs terres… fuir ou bien combattre.

Choisissez bien, vous pourriez regretter vos décisions

Choisissez bien, vous pourriez regretter vos décisions

Le jeu est magnifique, les dessins ont une beauté rappelant un peu les décors d’un classique Disney même si certains visages ne sont pas forcément beaux à voir. La musique est discrète, mais agréable à entendre. Le peu qu’on puisse regretter, outre l’anglais intégral, c’est le manque de dynamisme des déplacements de caravane, mais le jeu n’en reste pas moins incontournable. Pour finir, sachez que le jeu ne dispose pas de mode multijoueur intégré : il se trouve dans un autre jeu sur Steam (The Banner Saga : Factions) qui est certes gratuit, mais absolument pas lié à ce jeu solo, ce qui est dommage, car une interaction entre les deux modes aurait pu faire quelques merveilles. En dépit de tout ça, il s’agit vraiment d’une pépite qu’il est bon d’avoir achetée. Les amateurs de stratégie feront fi des défauts et resteront béats devant cette perle rare dans le monde du tactics indépendant, scène trop peu exploitée parmi les petites boîtes. De plus, les vétérans de The Banner Saga : Factions (déjà disponible depuis une petite année) ne seront pas trop dépaysés du gameplay.

En conclusion :

15/20 Graphisme : Toujours aussi soigneux, on bavera devant la beauté des décors et grimacera devant quelques têtes.
14/20 Bande son : Discrète, mais agréable, les musiques s’allient bien à l’ambiance générale du jeu.
17/20 Jouabilité : Difficile de rater de ce côté de là quand il s’agit de prendre le temps d’agir et de réfléchir. Le plus dur sera vraiment d’assimiler toutes les règles. On regrettera juste un nombre restreint de types d’unités.
16/20 Scénario : Le scénario n’a pas ou peu changé depuis notre preview. Certains joueurs se prendront à refaire le jeu pour juger de l’ampleur de chaque décision et ses conséquences.
15/20 Durée de vie : La durée est plus que correct pour une première partie, entre dix et quinze heures. Certains auront peut-être le courage de le refaire pour changer de mentalité dans leurs décisions à la manière d’un Mass Effect où on passe du Shepard conciliant au Shepard pragmatique.


A propos de l'auteur:

J'aime partager mes passions avec les gens. Je suis chargé de vous apporter des news toutes fraiches et des tests de jeux vidéo. Je me chargerais des consoles de jeu en général.

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.