Forza Horizon – Xbox 360

4 novembre 2012, par , Pas de commentaires

La série des Forza Motorsport bien connue des fans de simulation se décline aujourd’hui en  un spin off nommé Forza Horizon. Ce titre a la particularité d’être développé par Playground Games qui n’est pas le studio attitré la la série. Regroupant des anciens membres des équipes d’EA et de Codemaster, l’équipe de développement nous propose un jeu à monde ouvert à travers le Grand ouest Américain. Annoncé uniquement en dématérialisé sur le Xbox Live Arcade en début d’année Forza Horizon fini dans une boite et au prix fort en fin d’année. L’achat de ce titre pour les fans de la série se justifie t’il ? Faites chauffer la gomme c’est parti pour une visite du Colorado.

Dès le lancement nous sommes lâchés sur une immense map  au volant d’un vieux taco avec en poche un billet pour le festival Horizon. On nous explique alors que ce festival regroupe les meilleurs pilotes au monde et organise des courses dans tout l’ouest Américain. Il faudra se rendre au cœur d’Horizon matérialisé par un rond point au milieu de la carte. De la il sera possible de connaitre ses rivaux, les chronos de ses amis, de changer de voiture ou de l’améliorer ou de s’inscrire au courses. Il s’agit en faite d’un menu en 3D qui nous rappellera celui de Dirt 2 (les points commun avec la série de Codemaster ne s’arrêtent pas là). Il est alors temps de changer sa caisse et de la préparer pour la course. En effet depuis le garage il est possible de modifier chaque pièce de sa voiture comme dans les autres épisodes et de faire monter l’indice de performance de D à R1. Pas de bouleversement donc pour les modifications de voitures et il est de même pour les peintures et vinyles. Pour commencer une course il va falloir se rendre au point indiqué sur la carte, rien de très original pour un titre du genre. Diverses épreuves sont disponibles, les courses Horizon ou il est question de progresser dans la hiérarchie des pilotes sur des circuits fermés. Il est aussi possible de participer aux courses de rues qui ne sont pas encadrés et ou il est juste question de gagner un peu de crédits pour se payer les prochaines voitures. Car les épreuves on des restrictions des classes ou de type de véhicules : Course de muscle car , de petites cylindrés japonaises ou encore d’exotiques européennes. Du coup il faudra régulièrement passer à la caisse ou gagner les voitures des rivaux ( tiens que c’est orignal !) et ainsi multiplier les expériences de conduite. Nous y venons, la conduite, alors que la série est connue pour sa technicité et son réalisme, Forza Horizon est clairement typée arcade. Néanmoins, il faudra pas mal de justesse et de technique pour maitriser les bolides. Ces derniers seront pas facile à manier et il faudra doser son freinage sa trajectoire dans les virages pour ne pas perdre de précieuses secondes. Plus permissif qu’un Forza Motorsport, moins arcade qu’un Need for Speed, Horizon se place comme un hybride. Finalement très bien dosé, ce point est une franche réussite. Sachez que les options d’aides au pilotage sons activables ou non comme l’ABS, la ligne de trajectoire ou encore l’aide à la traction.

Techniquement Forza Horizon est très impressionnant, la map, plutôt grande, est variée et offre des panorama différent mais tous de toute beauté. Les décors sont fouillés et le développeur a tenté de donner un peu de vie à l’ensemble en insistant sur les détails. De plus le cycle jour/nuit est intégré et offre des effets de lumière saisissants lors des couchés de soleil. La nuit aussi bénéfice d’un soin particulier notamment le festival Horizon que l’on  percevra à plusieurs km grâce aux feux d’artifices et divers spots de couleurs qui illuminent le ciel. Coté ambiance dans le festival on est proche de Dirt. Couleurs vives, feux d’artifices et jeux de lumières en tous genre, concert, écran géant, le titre se la joue fun et branché. Agrémenté par des cut scène ou des demoiselles frottent les capots de toutes leur énergie le tout en étant très peu vêtue. Force est de constaté que Playgroud Games à travaillé son ambiance. La bande son n’est pas en reste avec 3 radios, rock electro et indé avec des playlists qui collent parfaitement au reste du titre. Les bruits de moteurs sont quand à eux de très bonne facture et directement inspirés de FM4.

Le contenu de Forza Horizon est assez conséquent puisque que l’on aura le choix entre une centaine de bolides et environ 150  épreuves à disputer. Sans compter les trésors à découvrir, les défis et les courses de gala contre des véhicules aérien, les radars et les zones de vitesse ou l’on prendra un malin plaisir à battre ses amis. Un contenu fourni en comptant une carte vaste est inspirée, un réel point fort sachant que le titre propose aussi du multijoueur. Ce mode proposera au joueurs diverses catégories de courses en ligne. Et c’est tout ! Tout était la pour proposé multijoueur à monde ouvert ou l’on pourrai croisé de vrai joueurs et les provoquer en duel comme dans Test Drive Ultimate. Et bien Playground Games en a décider autrement en proposant que de simple épreuves. Il faut reconnaitre que le multijoueur est efficace mais on reste sur notre faim.

En conclusion

16/20 Graphisme

Forza Horizon pousse la console dans ses derniers retranchement. Les décors et les bolides sont soignés et offrent un rendu crédible. De plus l’ambiance est très travaillée notamment grâce aux effet de lumière donne une cohérence à l’ensemble et apporte une plus-value indéniable. Le titre se paye même le luxe d’être fluide en toute circonstance.

18/20 Bande son

Les radios proposent des tracklists de grande classe et participent grandement à l’ambiance déjanté. Les bruits des moteurs sont quand à eux très fidèlement reproduits.

14/20 Jouabilité

On pourra qualifier d’hybride la prise en main de ce Forza. Un expérience nouvelle et non moins intéressante pour un titre de ce calibre. Toutefois les fans de simulation seront surement déçu d’une conduite trop arcade et donc peu crédible. La progression se fait de manière très classique même si quelques ajouts comme les trésors ou les défis publicitaires apportent un peu de variété.

14/20 Durée de vie

Il vaudra passé un vingtaine d’heures dans les plaines sèches du Colorado pour finir toutes les épreuves que propose Forza Horizon. Le multijoueur ajoutera quelques heures de courses frénétiques mais on reste déçus par ce dernier.

Note générale 15/20

Forza Horizon est une bonne surprise pour les possesseurs de la machine de Microsoft. Même si il ne révolutionne pas le genre de l’open world il parvient sans mal à ce faire une place. Doté d’une durée de vie correcte, d’une ambiance très travaillé et de graphismes somptueux, ce spin off émerveillera son public. On regrettera un multijoueur pauvre et surtout une politique de DLC agressive. En effet le season pass est facturé 4000 MS soit environ le prix de la galette ! Une honte clairement même si le jeu offre un contenu très correct et donc qui n’incite pas à repasser à la caisse. Ceci dit, Forza amorce de la meilleure des manière son virage vers le monde ouvert pour le plaisir de tous, sauf peut-être des puristes qui regretteront la conduite. Qu’il en soit ainsi, le titre ne leur est pas forcément destiné. Une alternative de choix face à un certain Need for Speed Most Wanted en deçà de nos espérances.

A propos de l'auteur:

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.