Test Mini Metro – Pc

14 mars 2016, par , Pas de commentaires

À l’heure des triples A et de la guerre aux meilleurs graphismes, difficile de se faire une place en tant qu’indépendant. Pourtant c’est le cas du studio Dinosaur Polo Club, et de leur jeu Mini Metro, qui a décidé de miser sur le gameplay plutôt que sur la technique. Mais est-ce vraiment le meilleur choix ?

Mini métro 2Le principe est simple, vous devez tracer des lignes de métro afin d’amener vos usagers à bon port. Tout d’abord, choisissez votre carte, 12 au total dont Paris, Londres, Berlin, pour commencer, les autres cartes se débloqueront au fur et à mesure en réussissant les précédentes. Ensuite vous voilà propulsé avec seulement 3 points à relier, les points étant des stations de métro, et c’est tout. Vous apercevez une horloge en haut de votre écran avec les jours de la semaine et en bas un nombre qui correspond au nombre total de passagers que vous avez amené durant votre partie. Une musique calme et relaxante vous berce et vous tracez vos lignes petit à petit. Oui, mais voilà la partie se corse, beaucoup de points apparaissent, les lignes se multiplient jusqu’à prendre tout l’écran, les passagers s’accumulent aux stations et s’impatientent. Tout en avançant, le jeu vous offre de choisir entre différents bonus pour avancer, que ce soit des lignes de métro supplémentaires, des nouveaux wagons pouvant contenir plus de passagers ou bien même des tunnels.  Et fatalement une station se serait trouvée trop encombrée et game over.

 Mini métro 3C’est maintenant que le piège se referme, vous voulez rejouer, donc vous relancer une partie et vous recommencez. Vous aurez envie de débloquer de nouvelles cartes, sachant que pour débloquer les cartes suivantes il faut amener un nombre précis de passagers à destination. Une fois que toutes les stations seront disponibles, les dernières à débloquer vous donneront du fil à retordre, vous tomberez dans l’envie de faire de meilleurs scores. C’est bien un jeu pur de scoring que vous aurez entre les mains et vous voudrez encore, encore et encore améliorer votre nombre de passagers. Le principe de jeu et les mécaniques peuvent paraitre simples voire simplistes, mais il n’en est rien. Le jeu sait être facile d’accès à vos débuts, mais il sait aussi rendre la partie complexe à souhait. Vous aurez souvent envie de vous faire une partie régulièrement histoire de faire mieux que d’autres joueurs ou simplement de vous surpasser. Les parties durent entre 10 et 30 min, mais vous ne jouerez jamais qu’une seule partie, vous en relancerez toujours une si vous avez le temps.

Mini-Metro-1Qu’on se le dise, les graphismes ici peuvent déplaire, ce n’est pas la technique qui est en cause, mais bien la direction artistique. Le jeu est extrêmement minimaliste, et encore, mais c’est bien cela qui fait le charme du jeu. On n’a pas besoin d’avoir des graphismes qui explosent la rétine dans ce genre de jeu. Tout ce qui est nécessaire est affiché à l’écran, même si certains reprocheront le fait qu’il n’y a aucun nom de station et que cela nuit à l’immersion. Il est vrai que certaines cartes se ressemblent un peu trop, mais peu importe la carte ce n’est pas ça qui nous intéresse ici. Il est aussi possible de mettre le jeu en mode nuit, mettant ainsi la carte en noir et non en blanc pour nous empêcher de devenir aveugles. La musique quant à elle peut souvent être répétitive et peut lasser légèrement au bout de 2h de jeu, mais rien d’affolant et qui viendra gêner votre expérience de jeu.  La bande-son a été travaillée de telle sorte que ce soit une après-midi ou la nuit vous vous sentiez calme et détendu pendant que vous vous arracherez les cheveux à trouver comment désengorger vos stations. Pour un jeu qui est vendu si peu cher, il serait vraiment dommage de se priver. Au final, on se retrouve devant un jeu indépendant qui par son principe devient addictif au possible et qui vous donnera du fil à retordre ainsi que des heures de plaisir. Malgré ce qu’on pourrait penser au premier abord le jeu n’est pas qu’un petit jeu sans graphismes, c’est un jeu sur lequel vous reviendrez souvent. Mini Metro et le studio Dinosaur Polo Club nous prouve qu’un jeu ce n’est pas simplement des graphismes, que sans un gameplay intéressant le joueur s’ennuiera très vite et passera son chemin.

En conclusion :

14/20 Graphismes : Ce ne sont pas les graphismes qui comptent dans Mini Metro, malgré ça l’interface est claire et tout ce qu’on doit savoir est à l’écran. On pourrait juste regretter les noms des stations de métro.

14/20 Bande-son : La bande-son est faite pour vous détendre et c’est chose faite. Elle colle parfaitement à l’ambiance calme du titre. Elle se trouve en revanche parfois répétitive.

/20 Scénario : Aucun si ce n’est amener les passagers à destination.

17/20 Jouabilité : Le gameplay de Mini Metro est profond, complexe et addictif. Tout nouveau joueur pourra se jeter dessus sans aucun problème. Il y a du challenge à tous les niveaux et pour tous les goûts. Que vous soyez joueur occasionnel ou un joueur vétéran vous trouverez votre compte.

18/20 Durée de vie : Si la durée d’une partie est entre 10 et 30 min, la durée de rejouabilité est infinie. Vous referez toujours une petite partie histoire d’améliorer votre score.

14/20 Multijoueur : Le jeu intègre des défis journaliers avec un top mondial qui atteint souvent des chiffres pour le moins hallucinant. Ce qui ne manquera pas de vous donner envie de comparer vos scores avec le reste du monde.

A propos de l'auteur:

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.