Test Super Smash Bros. – Wii U

5 janvier 2015, par , Pas de commentaires

Pour bien d’entre tous les joueurs de jeux de combat, il y a eu un avant et un après Super Smash Bros. Sorti initialement en 1999 sur la Nintendo 64, le premier SSB du nom avait déjà conquis pas mal de monde quant aux graphismes et à la qualité de jeu. Mais depuis ce premier opus et en prenant compte des autres qui ont suivi, l’évolution graphique et les nouveautés apportées ont grandement aidé au succès du jeu. Le dernier opus en date sur console de salon était considéré comme un des meilleurs jeux de l’époque, mais souffrait de quelques défauts plutôt dérangeants pour les plus puristes. En cette fin d’année, Nintendo remet le couvert et nous invite à la grande tablée de la baston, mais qu’apporte-t-il dans son grand sac de nouveautés ?

super smash bros menuC’est (re)parti pour le smash ! Attendu depuis plus de 5 ans, la relève de Super Smash Bros. Brawl, déjà considérée comme étant le meilleur jeu de combat toutes plateformes confondues à l’époque, arrive comme un messie dans le jeu vidéo. Faites chauffer vos manettes, gamepad et autres télécommandes connectées à la console, parce qu’il va falloir jouer du joystick pour être en tête et ne pas se faire éjecter de la surface de jeu ! Et le cru de cette année est vraisemblablement un puits sans fond de nouveautés, comme nous avons pu voir dans le Nintendo Direct consacré à Super Smash Bros. il y a peu de temps. Les promesses faites par le développeur ont été respectées, une à une. Pour rappel (et aussi pour ceux qui n’auraient jamais essayé un des jeux de la série), Super Smash Bros. est un jeu de combat où le but est d’envoyer valser ses adversaires hors d’un terrain à l’aide d’attaques, de coups puissants, d’éjections ou avec l’aide d’objets. La différence entre Super Smash Bros et les autres jeux de combat, c’est qu’au lieu d’avoir une barre de vie à faire descendre pour infliger un KO final, les dégâts sont calculés avec un taux allant de 0% à 999% (mais de toute façon, à partir de 250/300% de dégâts, la moindre pichenette vous fera embrasser les nuages assez rapidement.). Plus le seuil de dégâts de ses adversaires est haut, plus il est facile de les dégommer telles des quilles dans une partie de bowling. Cependant, il est possible pour les adversaires roués de coups de revenir à la surface de jeu avec des sauts plus ou moins hauts, et des attaques dites smash qui permettent généralement de gagner quelques centimètres pour rattraper le bord d’un terrain. Dans tous les SSB de la série, vous serez aidé de plusieurs objets qui vous feront baisser le seuil de dommages pris, qui pourront aussi vous servir d’arme comme des pistolets laser, épées ou autre gadget, mais aussi des pokéballs ou trophées qui feront apparaître un Pokémon ou un personnage phare (ou pas) de la saga Nintendo pour vous filer un petit coup de main. Vraiment bien conçu et réfléchi, tout est mis en place dans ce jeu pour vous faire passer pour un pro du jeu de combat, sans la violence des Mortal Kombat ou la technicité des Street Fighters ou autre Tekken.

super smash bros mode smashEn commençant par le fameux mode « Smash », mode de jeu le plus répandu et celui qui vous permettra de mettre des tannées à tous vos petits camarades de jeu. Le smash contient plusieurs modes de jeu, à savoir le « mode smash », pour affronter jusqu’à 3 adversaires avec différentes règles où le temps, les vies ou les pièces amassées seront les atouts de votre victoire, le « smash à huit » où 7 adversaires pourront essayer de vous faire sortir du terrain de jeu, et le « smash spécial » avec ses règles bien définies, comme un taux de dégâts de 300% (les habitués reconnaîtront la mort subite). Le « mode Smash » vous permettra également de modifier ces paramètres selon vos propres envies, et de modifier aussi les commandes selon les manettes que vous utiliserez et votre façon de jouer. Il faut savoir que pour le smash à huit, les terrains de jeu ont été revus pour pouvoir accueillir les 8 joueurs, mais qu’en contrepartie, le choix des niveaux n’est pas aussi vaste que pour un smash à 4 ou plus. En parlant des niveaux, là aussi on sent un renouveau assez important. Alors que les anciens niveaux les plus emblématiques de la série ont été gardés (comme le champ de bataille, le circuit Mario de Brawl, la Place Delfino, la Jungle Kongo de SSB version N64 ou encore le pont d’Ordinn) avec un soupçon de remise au goût de la HD, les nouveaux niveaux apportent un vent de fraîcheur à la série qui devenait presque linéaire sur les niveaux, avec la possibilité par exemple de jongler entre deux champs de profondeur pour la Jungle Déjantée tirée tout droit de Donkey Kong Country Returns ou même de vous déplacer de vaisseau en vaisseau dans la galaxie de Lylat de StarFox. Les nouveaux stages ont aussi leurs propres particularités, comme certains d’entre eux où vous devrez suivre une progression de gauche à droite pour suivre l’action et éviter la chute hors des limites caméra. La Wii U a toujours été considérée comme console familiale, et le fait de retrouver le combat sur Nintendo avec ses amis ne retire pas le bonheur de pouvoir partager un moment amical ou familial même si le but premier est d’éjecter ses adversaires hors des limites du plateau de jeu.

super smash bros odysséeL’odyssée Smash reprend le principe d’un jeu de plateau, de trois tailles différentes, où le but est d’amasser un maximum de boosts pour vos futurs combats en passant par différentes cases après avoir lancé un dé et utilisé des trophées qui vous feront bénéficier de plusieurs avantages, comme un ralentissement du dé pour bien calculer son arrivée, ou une pose de pièges qui feront repartir votre adversaire passant sur la case piégée à son propre départ. En cas de rencontre avec un autre Mii (qui vous sert de « pion » sur le plateau), un combat selon différentes règles est instauré. Si vous remportez le match, vous vous verrez gracié d’un trophée d’aide à utiliser pendant le tour de jeu ou juste avant un combat pour partir avec un avantage, ou imposer à un adversaire un inconvénient. De plus, vous pouvez même piquer un combattant aux perdants, qui vous serviront pour vos prochains duels. Parfois même, un événement particulier sera placé en début de tour, qui pourra changer la donne. Préparez-vous à rencontrer Magikoopa, qui changera les points de passage de chacun, par exemple. Une fois les tours de jeu passés et les gnons collés, un résultat final est mis en place, et des boosts selon certains critères (comme le plus éjecté, le 7 « porte-bonheur ») sont donnés, puis le smash final débute. Avec les personnages amassés tout au long de l’odyssée, vous devrez éliminer vos adversaires et donc marquer un maximum d’éliminations. Attention donc, ce n’est pas le résultat final du match qui en fera le classement! Assurez-vous d’en dégommer un maximum pendant ce dernier tour de jeu, même si vous arrivez second.

Super smash bros extrasLe plus fourni et complet reste le mode « Extras », où vous trouverez tout le nécessaire pour apporter une petite touche de défi dans vos parties. À commencer par le mode solo, où vous pourrez suivre une aventure classique en enchaînant les victoires jusqu’à affronter la créa-main et son acolyte la dé-mainiaque, vous y serez récompensé par des trophées, accessoires ou Goldus (monnaie locale). Le mode « commandes spéciales » vous fera choisir entre les commandes Créa-main en dépensant vos Goldus ou les commandes Dé-mainiaque en utilisant des coupons durement acquis pour affronter des adversaires suivant différentes conditions pour y récupérer des trophées ou attaques smash, le « mode événements » vous fera combattre dans des conditions prédéfinies et sans objets pour y gagner des récompenses (Il faut savoir que certains événements ne se débloqueront que quand vous aurez débloqué les personnages nécessaires). Le « mode All-Star » vous fera vous battre contre tous les personnages du jeu, dans un ordre suivant une chronologie décroissante (donc de l’entraîneuse Wii Fit jusqu’à Mario, si vous suivez correctement) mais attention à ce mode, vous y garderez tous les dégâts pris au long de vos batailles. Vient ensuite le « mode Stade », dans lequel vous pourrez affronter une horde d’ennemis, détruire un maximum de cibles en infligeant des dégâts à une bombe et l’envoyer valser, ou le fameux Home-Run Smash et son sac de sable. Le « Mode Multijoueur » reprend les jeux du mode solo, mais à plusieurs. Et c’est plutôt plaisant de pouvoir combattre aux côtés d’un ami, ou de se faire aider pour se débarrasser de ce sac de frappes sur pattes. Le « Mode Personnalisation » vous fera customiser vos personnages préférés en lui apposant des équipements qui lui augmenteront ses caractéristiques, et vous pourrez même lui modifier ses attaques spéciales au fur et à mesure où vous les débloquerez dans les différentes aventures. Mais vous pourrez aussi y faire entrer vos Miis, en choisissant un boxeur, un épéiste ou un tireur, et en lui ajoutant des caractéristiques et attaques propres à vos envies. Vous pourrez même leur mettre des costumes et toute autre décoration qui feront de votre Mii un parfait petit soldat. Pour terminer ce tour complet des extras, le « mode Créateur de stage » vous permettra de fabriquer votre propre terrain de jeu, avec les pièges et autres surfaces. Les Amiibo, ces petites figurines dignes des Skylanders à la sauce Nintendo n’ont pas d’utilité réelle, si ce n’est que d’engloutir vos équipements pour se nourrir, et à vous de combattre contre votre figurine pour lui faire gagner des niveaux, modifier ses attaques smash ou sa couleur. Malheureusement mal utilisée, vous vous verrez gratifié d’un Tamagochi sans la fonction « besoin pressant ».

 

super smash bros multiSi la Wii U est principalement d’utilisation familiale et faite pour réunir les joueurs autour d’une même console, il n’en est pas moins d’une fonction multijoueur sacrément bien faite. Oubliez les difficultés de connexion de la Wii et Super Smash Bros. Brawl, là vous avez affaire à une console nouvelle génération qui permet de se connecter avec des amis ou des inconnus partout dans le monde, et de participer à un smash avec différentes règles. Au menu de ce mode, vous trouverez tout pour devenir un héros du smash ou un combattant super averti sans la moindre faille. Le jeu entre amis vous fera inviter vos contacts dans la liste d’amis de la Wii U pour participer à un smash en règle que vous aurez choisi (si vous en être l’hébergeur, bien entendu), et vous pourrez y participer à deux via la même console. La partie « avec tout le monde » vous fera affronter des joueurs du monde entier, pour le fun pour ceux d’entre vous qui veulent juste fracasser des combattants en solo ou en équipe, ou pour la gloire afin de montrer à tout le monde qui est le patron en solo, en équipe ou même en duel. La possibilité de voir vos statistiques de combat est aussi de mise, avec le nombre de victoires, défaites, KO’s, chutes par matchs ou même temps de jeu selon les catégories de jeux. Dans le mode multijoueur vous trouverez aussi le mode spectateur pour voir d’anciens matchs via la chaîne vidéo, consulter une carte du monde pour voir les joueurs qui sont actuellement en ligne, ou même vous prendre pour un parieur et miser et remporter gros suivant les statistiques des joueurs. Dernier petit point bonus, Nintendo a mis en place un système de conquêtes depuis le précédent SSB sur la 3DS, il s’agit d’une sorte de système de combats à thème où vous pourrez opposer certains personnages pour la gloire mondiale. Ce dernier peut opposer les « chapeaux rouges » contre les « chapeaux verts », ou encore certains clans, ou même les gentils contre les méchants. Tout ce système est mis en place pour vous faire gagner des récompenses selon votre participation aux différents thèmes.

En conclusion

18/20 Graphismes: Encore et toujours une grosse amélioration des graphismes grâce à la HD de la console, le rendu et l’ambiance des combats n’est qu’une accumulation de bienfaits pour les yeux.

19/20 Bande son :  Un double CD offert à l’enregistrement des deux jeux (sur 3DS et Wii U) sur le Nintendo Eshop comprenant une cinquantaine de thèmes les uns aussi travaillés que les autres, un réel bonheur.

17/20 Jouabilité : La jouabilité reste la même que dans les opus précédents, mais la stratégie a plus d’impact sur le jeu qu’auparavant. Les esquives et demi-sauts seront vos meilleurs alliés pour être le meilleur.

16/20 Durée de vie :  La durée de vie est aussi importante que le temps que vous consacrerez à jouer à ce jeu. Il peut vous servir une ou deux heures si vous êtes un « casual gamer », ou des vingtaines d’autres heures pour tout compléter, débloquer et parfaire vos stratégies.

15/20 Scénario : Un des points négatifs du jeu, et comme dans une grande majorité de jeux de combat, c’est le manque de scénario : On bourrine, on attaque et on se défend, mais pas de réel scénario à histoire linéaire. 

17/20 Multijoueur : Les petites fonctionnalités en plus qui ont su plaire aux joueurs sur 3DS satisferont également les joueurs sur Wii U. Même s’il faudra préférer une connexion via un câble Ethernet pour plus de stabilité, le jeu ne souffre pas (trop) de lag important en ligne. 


A propos de l'auteur:

Photo du profil de Mr. Guizmo
Passionné de jeux vidéos depuis l'âge de 6 ans et de ma première N64, j'ai toujours aimé tester, re-tester, détester et partager mes avis sur les jeux. Ayant une préférence pour la filiale du moustachu, j'aime aussi les jeux d'action, les RPG, les MMORPG ou les jeux d'infiltration.

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.