Test Call of Duty Advanced Warfare – PC

12 novembre 2014, par , 2 Commentaires

Comme il est de tradition tous les ans à l’automne, Activision revient à la charge avec sa licence majeure et la série culte : Call of Duty. Souvent décriés par le public, et souvent à raison pour son manque d’originalité, de nouveautés et d’améliorations, les derniers épisodes de la série n’avaient pas su satisfaire les attentes des joueurs. Pourtant, COD est de retour avec un nouvel épisode prenant place, tout comme Ghost dans le futur, mais cette fois-ci en apportant de réels changements de gameplay comme nous le voyons souvent dans les jeux futuristes. Le jeu étant sorti hier de manière plus ou moins discrète alors que nous sommes habitués a d’énormes campagnes publicitaires, nous pensions que cet épisode serait encore une fois en déca des attentes… À raison ?

COD Advanced Warfare cadavreAdvanced Warfare se déroule en 2059, alors qu’un groupe terroriste menace la paix sur Terre : le KVA. Nous serons envoyés avec notre escouade pour les contrer lors d’une mission, mais tout ne se passe pas comme prévu : notre coéquipier meurt, et nous sommes grièvement blessés. Suite à cela, le père du défunt, Jonathan Irons nous propose une offre, qu’on ne refusera évidemment pas. En 2059, les équipements militaires ont grandement évolué : il y a des drones d’attaque et de reconnaissance partout, de meilleurs viseurs… mais surtout des exosquelettes qui permettent de décupler nos performances, et de bénéficier de compétences comme d’avoir brièvement plus de santé ou encore de se rendre invisible. Le scénario se déroule quatre ans après qu’un groupe terroriste ait menacé la paix de la terre. Suite à ça Jonathan Irons (incarné par Kevin Spacey) crée Atlas, une société militaire privée qui devient très vite la plus influente et la plus puissante sur terre, en ayant des équipements qui dépassent tous les autres, et des bases aux quatre coins du globe. Nous passerons donc la majeure partie de la campagne enrôlée dans Atlas à se battre contre les prétendus terroristes du KVA… avant de se faire trahir, et de devoir nous retourner par Atlas, accompagné d’une petite unité d’élite américaine : Sentinel, qui avait été chargée de surveiller Atlas. Malheureusement, Sentinel a découvert les véritables intentions d’Atlas trop tard, et ce sera à nous de sauver le monde.

COD Advanced Warfare finDans sa globalité, le scénario d’Advanced Warfare est très bon, bien ficelé, bien… bien tout en fait, dans son domaine qui est l’action, rappelons-le. Le temps ne se fait vraiment pas ressentir sur les 6 heures de jeu que propose la campagne, et nous aurons constamment envie de continuer pour connaître la suite. Seulement, même s’il n’y a pas grand-chose à dire à ce sujet, car il est très bon, il a quand même un gros défaut : faute de moyen financier ou de temps, nous ne savons pas, mais il est clair qu’il a été délibérément tronqué : d’abord quand nous apprenons, sans d’autres informations que le monde a été presque anéanti il y a 4 ans, mais surtout sur le dernier chapitre. Ce dernier chapitre est très scénarisé, nous apprend beaucoup de choses sur Frank Underwood et aurait pu mener le scénario beaucoup plus loin, mais non. Sans spoiler, après cette révélation qui, je le rappelle, aurait pu enrichir drastiquement le scénario du jeu et amener quelques heures de campagne en plus, c’était simplement la fin, qui se termine de la façon la plus ridicule qui soit. Même la fin de Mass Effect 3, très critiquée à l’époque semble exceptionnelle comparée à celle-ci. C’est réellement dommage, car le scénario n’est pas seulement un simple scénario d’action, mais apporte une petite critique et fait réfléchir sur le danger des compagnies militaires privées. Comme souvent, la campagne solo de Call of Duty est bonne, voire même très bonne cette fois-ci. En plus du côté scénaristique et de la mise en scène, il faut dire que les « missions » sont assez variées. Il y a bien sûr, comme d’habitude des gunfight, des séquences d’infiltrations et des couloirs, mais le côté futuriste du titre a ouvert de nombreuses autres voies : nous aurons donc le droit à des combats ou justes de la conduite dans des tanks, des bateaux, des motos, et même un jet. Bien sûr, comme le jeu est futuriste, ils n’ont rien avoir avec ce qu’on peut voir « maintenant », et même si la conduite de certains véhicules laisse fortement à désirer, ces scènes donnent un coup de fraicheur très bien perçu dans la campagne.

COD Advanced Warfare SantorinCe qui n’est en revanche pas toujours au top dans les Call of Duty est l’aspect technique du titre. Mais là aussi, tout (ou presque) est amélioré ! Dans leur globalité, les graphismes en cours de partie sont bien mieux et même très beaux sur certaines scènes, même s’ils n’arrivent pas à la cheville des maîtres du genre. Mention spéciale pour les cinématiques qui elles en revanchent sont extrêmement belles et bien tournée au point qu’il faut vraiment faire attention pour comprendre si c’est une scène filmée, ou réalisée par ordinateur. Le fait que Kevin Spacey ait participé et soit présent dans presque toutes les cinématiques a sans doute aidé à rendre le titre meilleur, à l’image de l’excellente série « House of Cards » avec laquelle l’acteur s’est fait connaître récemment. L’acteur est lui aussi très bien modélisé (comme tous les personnages d’ailleurs), et sa voix est la doublure officielle (tout du moins celle d’House of Cards). En revanche, si sa voix est très bonne, convaincante, etc., celle des autres personnages l’est beaucoup moins, et ça contraste réellement. D’autant plus que, toujours dans les cinématiques, les voix françaises soient totalement décalées des mouvements de lèvre des personnages. Enfin, les personnages sont aussi beaucoup plus attachants et charismatiques que d’habitude, et la bande-son dans sa globalité est aussi meilleure que d’habitude, ne serait-ce que par le bruit des armes qui est beaucoup plus convaincant.

COD Advanced Warfare TitanComme nous l’avons vu, le côté futuriste du jeu est assez bien mis en place en solo, mais l’est encore plus en multijoueur. Même si la qualité graphique est un poil moins bonne afin de permettre aux joueurs ayant de légères configurations de pouvoir jouer tranquillement, les capacités de l’exosquelette sont encore mieux implantées, en nous permettant de faire des doubles sauts, de « dasher » sur les côtés ou en arrière et même d’utilisés certaines compétences comme l’invisibilité, le bouclier, etc. Pour ces dernières, elles sont heureusement limitées et n’auront pas de réel impact sur le gameplay, mais pour les déplacements la donne est inverse, et donne un gameplay à l’horizontale, comme à la verticale : les ennemis se trouveront maintenant sur les toits, comme dans les bâtiments, comme au sol, ou même en train de sauter derrière vous. Alors que le gameplay multijoueur de COD a toujours été très nerveux, celui-ci l’est encore plus ! Pour le gameplay à la verticale, Advanced Warfare a même des ressemblances avec TitanFall que nous avions qualifié de « batard  entre COD, Hawken et Mirror’s Edge », mais ce COD ne donne pas du tout la même impression. Nous sommes sur un Call of Duty, ça se sait, ça se sent dès les premiers instants, mais les nouveaux éléments de gameplay apportent un réel plus et une amélioration sans toutefois dénaturé la série.

COD Advanced Warfare laserDu côté armement, la donne est identique : nous avons toujours des armes « classiques », mais aussi des nouveautés comme des armes « à rayon laser », et des accessoires (viseurs, poignées, etc. ), des killstreak, atouts… propres à l’ambiance futuriste. Déjà implantés dans Ghost, nous avons toujours la possibilité de personnaliser notre personnage via des habits, des visages prédéfinis, les plaques de combats, et bien d’autres choses pas réellement utiles au jeu, mais que certains pourront apprécier à leur juste valeur. Afin de penser au débutant, nous avons encore une fois un mode avec des bots, ou sans impact sur le score ou autre pour l’entrainement, et finalement un troisième mode de jeu : exo survie. Dans ce mode et un peu comme dans les anciens zombies, nous formons une équipe de 4 avec un choix de 2 cartes (futurs DLC bonjour). Une fois la partie chargée, vous devrez défendre un ou plusieurs objectifs contre la carte contre des hordes de soldats ennemis, et avec quelques objectifs supplémentaires lors des temps morts. Même si c’est un plus au jeu et qu’il n’est pas si mauvais, le mode exo survie n’a pas convaincu du tout, et il sera vite passé à la trappe pour retourner sur l’excellent multijoueur.

Sur PC, nous avons l’habitude des FPS multijoueur non fini à la sortie, remplie de bugs, etc. Ici, ce n’est pas le cas… Du moins pas pour tout le monde. En une dizaine d’heures de jeu depuis sa sortie, je n’ai rencontré absolument aucun bug et tout s’est déroulé dans une stabilité exemplaire. En revanche, même si de mon côté tout s’est passé comme sur des roulettes, plusieurs connaissances (tous chez Free) ont rencontré du lag, un multijoueur non stable, etc. À voir si la cause de ces problèmes est le jeu, le FAI ou simplement la connexion par hôte et (toujours) pas via serveur dédiés. Pour conclure sur ce test, Call of Duty c’est montré à la surprise générale, très bon en tout point. On sait que c’est un Call of Duty, la licence ne change pas, mais apporte toutefois un lot de nouveauté très bien perçu et améliore même les points très critiqués des anciens opus.

En conclusion :

15/20 Graphismes : Alors que c’est d’habitude le principal défaut de la série, tout est cette fois-ci bien amélioré et donnera même de splendides séquences. D’autant plus que les cinématiques sont réellement sublimes et donneront même l’impression d’être réellement filmées.

15/20 Bande son : Les bruits d’armes ont été améliorés et sont beaucoup plus convaincant, comme toute la bande-son d’ailleurs. Le doublage de Kevin Spacey est celui officiel, donc c’est très bon a ce niveau aussi. Il est cependant dommage que celle des autres personnages ne soit pas à la même hauteur.

13/20 Scénario : En plus d’être un scénario typique d’action, celui-ci apporte une petite critique en plus et est plus travaillé que les autres. Dommage que la fin ait véritablement été tronquée dans un moment propice…

16/20 Jouabilité : Facile a prendre en main même malgré les nombreux ajouts au gameplay, elle ravira tout type de joueurs. Dommage que les QTE soient assez chaotiques.

16/20 Durée de vie : Avec une campagne solo de 6 heures en difficulté normale, soit beaucoup plus que les FPS de ce type, un multijoueur qui ravira les joueurs pendant longtemps et deux autres modes de jeu contre des bots, Advanced Warfare vous collera a votre écran pendant de très nombreuses heures.

17/20 Multijoueur : Avec Advanced Warfare, la série COD a reconquis sa place en haut du genre en proposant toujours le même type de gameplay que d’habitude, a savoir nerveux, arcade et assez simple, mais en proposant de nombreuses nouveautés. Dommage que la connexion se fasse toujours par hôte, et que le mode exo survie ne soit pas convaincant du tout.

A propos de l'auteur:

Photo du profil de Newo1t
Passionné de l'univers de l'informatique et du jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, c'est tout naturellement par ces deux grandes passions que j'ai décidé de créer ce site, et de vous faire partager les derniers jeux auxquels j'ai joué, principalement sous la forme de test vidéo.  Mes jeux sont testés sur : Asus P8P67-M ; Intel Core i5 2500k @4 GHz ; 2x4Go Corsair XMS3 + 2x4Go G Skill Ripjaw X ; Asus Radeon HD 7870 (Direct CUII).

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. Photo du profil de shell_fr
    shell_fr 11 décembre 2014 à 19 h 51 min

    « Une campagne et un scénario tronqué dans un moment propice »
    Qui signifie « au bon moment  » et j’imagine que ce n’est pas ce que vous vouliez dire ^^

    « Doublage désynchronisé des mouvements faciaux »
    Techniquement on parle de « synchronisation labiale » , ça pourra vous servir pour d’autres test à l’avenir 😉

    • Photo du profil de Newo1t
      Newo1t 12 décembre 2014 à 20 h 23 min

      Bonjour, merci pour votre commentaire ! En effet, cela pourra me servir, je note ça quelque part ;).
      Pour le « tronqué dans un moment propice », je voulais dire niveau scénaristique -> Il a été tronqué donc dans un moment où il « devenait » bon et aurait pu être encore meilleur. Mais en effet, avec du recul j’aurais pu écrire ça plus clairement ^^’

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.