Test Super Smash Bros. 3DS – Nintendo 3DS

27 octobre 2014, par , Pas de commentaires

Après 5 ans d’attente depuis l’ancien opus «Super Smash Bros. Brawl» sur la Wii, le plus grand jeu de baston jamais conçu a enfin le droit à une suite ! Cette fois-ci sur console portable, l’exceptionnel chef d’œuvre de la castagne fait son grand retour en apportant comme à chaque fois son lot de nouveautés, de stages, de personnages et même d’objets de combat. Mais ce volet peut-il être considéré comme « le » jeu de l’année, ou alors comme un preview de l’opus prévu sur la grande sœur, la Wii U ?

HNI_0047Le principe du jeu est identique aux anciens volets, à savoir faire remplir une jauge de dommages en assaillant de coups son ou ses adversaires, et les éjecter par un des recoins du stage prédéfini. Plus les dommages sont importants, plus les risques de vous faire envoyer valser seront grands. À vous de cogner, d’esquiver ou d’envoyer les combattants adverses hors du ring pour remporter la victoire ! Le menu principal a été remis à neuf, et les catégories sont plus explicites. Avec les modes « smash », « classique » et « all stars » chers aux anciens volets, vous retrouverez tout le charme de la baston que vous avez connu auparavant. Le mode « aventure smash » vous permettra de dégommer un maximum de monstres pour améliorer vos compétences et techniques, puis passer à l’action pure avec le combat final. Combat final qui d’ailleurs peut être une épreuve de grimpe, de course ou de combat avec des conditions différentes. Veillez donc à bien récolter un maximum de boost différents pour pouvoir finir premier, peu importe les conditions de victoire. Les différents atouts que vous pouvez récupérer sont presque similaires à ceux de Super Smash Bros Brawl et son mode scénario, et le principe est un poil différent : vous avez cinq minutes pour parcourir un monde sur différents étages et environnements à parcourir pour combattre des monstres de différents niveaux, parfois de simples Goombas ou Koopas, d’autre fois un peu plus imposants. Ces mêmes monstres massivement imposants peuvent être l’objet de défis spéciaux, qui vous apporteront des améliorations non négligeables et pour finir, vous trouverez aussi le même système de portes pour des défis « Smash dans le mille », « Restez en vie » ou bien des endroits simplement remplis de coffres pleins de boost. Ces cinq minutes écoulées, vous serez mesurés à vos adversaires dans une arène aux règles parfois différentes : un Smash antigravité, une course d’obstacles ou une épreuve de grimpe. Et c’est là que vos améliorations interviennent ! si votre saut a été amélioré en masse, vous serez avantagés.

HNI_0048Il faudrait un test complet pour vous parler de toutes les nouveautés. Néanmoins, le mode « personnalisation » vous permettra de créer votre combattant à l’image d’un Mii et avec des caractéristiques d’épéiste, de combattant ou de tireur. Les récompenses gagnées au fur et à mesure de vos aventures vous serviront à personnaliser les Miis pour l’apparence, et vous pourrez leur donner quelques badges pour augmenter leurs caractéristiques. Il faut noter que tous les combattants du jeu peuvent être customisés, et les héros de Nintendo pourront voir leurs caractéristiques légèrement modifiées, en fonction de votre méthode de combat. Pour ceux qui ont aimé le « Home Run Smash », il est de retour, et un mode « Bombe smash » est aussi présent. Hormis ça, on a des nouveaux personnages (comme Daraen et Lucina de Fire Emblem, Little Mac, Pac-Man ou Mega-Man) avec des capacités propres à leurs attributs, des nouvelles arènes et de nouveaux objets sans compter bien sur les modes de jeu. Si le jeu tourne en 60fps en mode solo, il est réduit à 30fps en multi local ou en ligne, et subit pas mal de ralentissements quand vous jouez en ligne, c’est d’ailleurs le point le plus gênant. Mais on ne peut pas se plaindre de ce petit détail quand on voit la qualité du jeu. Alors certes on n’est pas sur les graphismes des dernières consoles, mais pour une console portable, c’est sacrément raisonnable.

HNI_0049La 3D n’apporte pas grand-chose au jeu, enfin rien de plus spécifique qu’une la 3D de la console, mais les détails apportés aux personnages, stages, objets et tout ce qui caractérise le jeu sont bien réalisés. Les options permettent aussi de modifier le contour du personnage, ça parait bête comme ça, mais avoir un contour bien dessiné ou non apporte un petit plus dans la jouabilité. La bande-son respecte l’univers des stages dans lesquelles elles sont jouées, et on retrouve avec grand plaisir les anciens thèmes des précédents jeux, puis ceux des nouveaux stages, comme celui de Nintendogs, où même dans un « monde paisible » on peut se castagner. Le multijoueur est une partie sacrément importante dans les jeux de combats, et Super Smash Bros. est doté d’une partie sacrément attrayante. Outre la possibilité de pouvoir faire participer 3 amis dans une aventure Smash, ou un combat en local, vous pourrez vous connecter en ligne via le réseau Wifi pour affronter des joueurs du monde entier ! Avec plusieurs catégories possibles, dont les combats pour le fun, où comme son nom l’indique vous pourrez combattre vos adversaires en duel ou à 4 combattants avec les objets, ou alors vous pourrez participer à des combats pour la gloire et faire augmenter votre nombre de victoires et vous la raconter avec vos scores. En plus de tous ces combats, vous pourrez profiter d’une fonction « street pass » qui, quand vous rencontrerez d’autres joueurs connectés en spot pass, vous permettront de jouer à une sorte de jeu où sur une arène rectangulaire, vous devez faire sortir vos adversaires, un peu comme un jeu de billes. Beaucoup de joueurs de jeux de combat y trouveront des points négatifs (comme pour tout type de jeux, d’ailleurs), mais celui-ci apporte une vraie révolution à la console. Un jeu de combat aussi mythique que la saga des SSB porté sur une console portable est assez innovant, et de plus la version Wii U qui est prévue prochainement aura aussi son assortiment de nouveautés. On peut donc confirmer que Super Smash Bros. 3DS n’est pas qu’un simple preview, mais une réelle source de distraction qui va réconcilier les joueurs de 3DS avec leur console.

En conclusion

16/20 Graphismes: La 3DS est désavantagée de base quand on voit les révolutions visuelles de nos jours, mais on peut comparer les graphismes des jeux déjà présents sur 3DS, et Super Smash Bros. peut être considéré une révolution visuelle.

18/20 Bande son : Avec plus de 40 compositeurs pour la bande-son et une liste énorme de titres,  autant de nouveaux titres que de thèmes repris des anciens opus, simplement efficace. À noter qu’à l’enregistrement de SSB 3DS et Wii U, vous pouvez recevoir la bande-son sur le Club Nintendo.

 14/20 Jouabilité : La 3DS étant bénéficiaire de l’écran tactile, la maniabilité n’est pas pareille à celle d’une manette classiquement utilisée pour ce genre de jeux. Néanmoins, on s’habitue vite à manier les boutons, combinaisons et l’influence de la stratégie sur l’offensive directe. En gros on réfléchit plus avant de frapper comme un bourrin. 

14/20 Durée de vie : Super Smash Bros. est un jeu de combat, mais propose aussi une nouvelle gamme de jeux bonus. L’aventure smash comporte quelques défis, le « home run smash » est encore présent aux côtés d’un nouveau mini-jeu à record et du mode « smash en masse », et vous pouvez débloquer des trophées à l’aide de pièces pour compléter encore et encore votre massive collection.

13/20 Scénario : L’aventure Smash n’est malheureusement pas un « mode histoire » comme on a pu avoir dans l’ancien volet, avec cinématiques et mise en scène pour débloquer les nouveaux personnages, et on aura tendance à rencontrer rapidement l’écran du nouveau challenger en approche.

15/20 Multijoueur : Revu et corrigé, le mode multijoueur n’est plus ce qu’il était à l’époque de la Wii, et c’est tant mieux ! Différencier les combats pour le fun et pour la gloire ainsi que les conquêtes apportent un vent de fraicheur.


A propos de l'auteur:

Passionné de jeux vidéos depuis l'âge de 6 ans et de ma première N64, j'ai toujours aimé tester, re-tester, détester et partager mes avis sur les jeux. Ayant une préférence pour la filiale du moustachu, j'aime aussi les jeux d'action, les RPG, les MMORPG ou les jeux d'infiltration.

Articles relatifs

Ecrire un commentaire

Vous n'êtes pas connecté sur GamingTest.fr !

Merci de vous connecter ou vous inscrire afin de publier un commentaire.